Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 17:26

 

Le piratage pèse lourd dans la balance de la justice : cinq personnes ont été condamnées par le tribunal correctionnel de Paris à des peines de prison avec sursis, à quoi il faut ajouter plus d'un million d'euros de dommages et intérêts. Que se passe-t-il dans la tête de ces gens, appelés "pirates" ?

On voit souvent des études qui essaient d'expliquer diverses formes de délinquance, comprendre pourquoi certains individus basculent dans l'illégalité, les mécanismes qui font que l'on choisit d'enfreindre la règle. Sur le "piratage", ces études ne sont pas nombreuses, et se contentent généralement de pointer un petit jeu, une volonté immature de consommation immédiate.

Voici une autre explication de ce geste appelé "piratage", que je vois pour ma part comme une sorte de retour à la nature.

Pour un puriste de l'Etherciel, un humanoctet vrai-de-vrai, les bacs où s'entassent les CD et les DVD chez les distributeurs ne sont rien d'autre que des cimetières où les morceaux d'étherciel gisent inanimés, enfermés dans des boites fermées sous une pierre tombale marquée de leur nom. Ci-gît Yann Tiersen, auteur de Comptine d'un autre été, et là Anis, auteur de Cergy et de Rodéo. La formule "dans les bacs" proclamée par les publicités est synonyme de mort.

L'immobilité c'est la mort.

Si notre humanoctet les achète, c'est dans le seul but de libérer l'étherciel qui est à l'intérieur, le faire revivre, lui donner une seconde naissance. Pour cela, il n'y a qu'à sortir le CD de la boite, l'insérer dans un lecteur, pomper l'étherciel emprisonné à l'intérieur et le réinjecter dans son environnement vital, comme on le fait pour les animaux enfermés qu'on ramène dans leur milieu naturel. L'idée même d'une masse d'étherciel enfermée dans une boite solide est choquante, instinctivement, car elle contrevient de plein fouet à la loi générale de mobilité. Cet étherciel transportant de la musique doit être délivré de sa prison, pour lui permettre de rejoindre sa vraie vie parmi les émissions et les enregistrements. Celui qui achète un CD dans le commerce pour le pirater se vit comme un libérateur, un protecteur de l'environnement, son environnement. 

L'étherciel, ce matériau de base, est en mouvement. C'est là l'une de ses propriétés fondamentales. Le remettre en mouvement, dans les flux fluides, c'est le rendre à sa vraie nature.

 

Emmanuel Cauvin, le 30 septembre 2012

 

modifié en dernier lieu le 6 octobre 2012


Repost 0
Published by etherciel
commenter cet article